L'Amour

A150121FlashRose-CroixRose« Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. Oui, comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » (Jean 13-34)

Dans ce passage de l'Evangile de Saint Jean, le Christ nous recommande de nous aimer comme il nous a aimés (et comme il nous aime encore).

Nous devons donc apprendre à développer en nous un amour d'une qualité bien supérieure à l'affection que nous pouvons porter aux Etres qui nous sont chers. Car l'amour christique n'a rien à voir avec les corps et les personnalités. C'est l'amour spirituel, l'amour d'une âme pour une autre âme, pour toutes les autres âmes. Il est par conséquent indépendant de la race ou du sexe.

Les grands saints chrétiens exprimaient cet amour. Ils avaient conscience du lien de parenté divine qui unit tous les êtres humains. Ils ressentaient par compassion la détresse d'une personne qui se trouvait devant eux et ils s'employaient à la soulager.

Mais avant de parvenir à ce stade du véritable amour, nous devons franchir deux étapes dans le domaine des relations émotionnelles avec nos semblables.

L'homme primitif a développé une nature passionnée sous l'influence des Esprits lucifériens de Mars (des Anges retardataires). Il a cultivé l'égoïsme et des désirs bas et sensuels. Ses relations "amoureuses" consistaient à satisfaire ses désirs charnels.

Puis vint ce que l'on pourrait appeler l'influence de Vénus et le sauvage s'est transformé peu à peu en individu civilisé (ou presque).

L'amour de Vénus, lorsqu'il est pur, est d'une très grande qualité. Vénus est capable de se dévouer sans compter et de se sacrifier pour ceux qu'elle aime. Mais elle aime surtout les siens : son mari, ses enfants, sa famille, ses amis. Son amour sentimental s'attache à des personnes.

Le côté négatif de l'amour de Vénus ressemble assez à la passion martienne, en moins grossier. On y retrouve la sensualité et toutes les perversions sexuelles.

Néanmoins, le côté le plus pur de l'amour vénusien conduit à l'amour spirituel. Cet amour christique effacera le « péché originel ». Il guérira toutes les peines et toutes les maladies qui proviennent des passions et de la sensualité.

On ne peut acheter avec quelques pièces de monnaie en cuivre une personne qui possède un coffre rempli de pièces d'or. Pour la même raison, celui qui a l'amour christique dans son cœur ne peut succomber à la tentation d'un amour charnel qui est sans valeur pour lui.

 ~

 Texte inspiré de l'Enseignement rosicrucien  légué
à Max Heindel par les Frères Aînés de la Rose-Croix.