Le Prologue de l'Evangile Selon Saint Jean

Conférence de M. Lachambre du 5 octobre 1963A200319RosicrucienPresidentFernandLaChambre

« Au commencement était le Verbe »

Dans l'enseignement rosicrucien, deux exercices simples peuvent conduire à l'Initiation, s'ils sont exécutés régulièrement, sincèrement et avec ferveur.

L'exercice de Rétrospection du soir permet de se purifier et d'assimiler immédiatement les fruits des bonnes actions de la journée, ce qui a pour conséquence de pouvoir commencer la journée du lendemain avec un enrichissement spirituel.

L'exercice de concentration du matin a pour but essentiel de fixer l'intellect sur un point donné, entraînement important car cet instrument étant le dernier que nous avons acquis est aussi le moins perfectionné.

Remarquons que des personnes non mystiques, mais ayant bien développé leur intelligence grâce à des études poussées et à un travail mental assidu et sérieux (les savants par exemple), feront des progrès spirituels rapides le jour où elles seront attirées vers des considérations spirituelles.

L'exercice de concentration n'est pas suffisant si l'on ne s'entraîne pas à une attention suivie sur tous nos actes de la journée. Il ne faut pas se laisser distraire par des bruits ambiants et des pensées émergeant dans la conscience. La dizaine de minutes de concentration ne peut atteindre à la maîtrise nécessaire permettant d'acquérir un psychisme conduisant à la clairvoyance. Il est recommandé de commencer cet exercice dès le réveil, avant que l'attention soit accaparée par des pensées matérielles ou personnelles, et avant que le taux vibratoire du Corps du Désir soit freiné par son entrée complète dans le corps physique. L'idéal serait d'y arriver d'une façon consciente alors que le corps physique est encore endormi, quelques instants avant le réveil. Il faudrait pouvoir s'habituer à diriger sa volonté de telle sorte que nous nous disions, alors que nous sommes encore en plein sommeil : « je vais faire ma concentration ». Naturellement il faut que le sujet de la méditation soit fixé la veille et la concentration doivent se poursuivre au réveil sans interruption. Alors on est très près d'obtenir la clairvoyance.

A200319RosicrucienConferenceEnseignementRose-CroixGandlesPinealeEtPituitaireLe Corps du Désir vibre trois fois plus vite lorsqu'il se trouve en dehors du corps physique. Si, avant le réveil, on peut augmenter le taux de vibration de la glande pinéale et du corps pituitaire, lorsqu'on se réveille on peut contempler en pleine conscience les images du Monde du Désir. Au début, on ne voit pas ce qu'on désirerait voir, mais uniquement ce qui se présente à nous. Cependant, peu à peu, on arrive à diriger ses regards d'une façon satisfaisante. Plus le sujet est mystique et élevé spirituellement, moins il risque de percevoir des images des régions inférieures du Monde du Désir, que l'on doit traverser avant de se réveiller. Aussi devons-nous éviter d'entretenir des pensées sensuelles, égoïstes ou violentes. Ces considérations permettent de comprendre pourquoi il est nécessaire de choisir pour la concentration le sujet le plus élevé possible, d'y songer le soir en s'endormant.

Max Heindel recommande de fixer l'attention sur les six premiers versets du chapitre 1 de l'Evangile de Saint-Jean. Remarquons que les quatorze premiers versets de ce chapitre constituent ce qu'on désigne sous l'expression : « le dernier Evangile », qui est lu à la fin de la messe.

Chaque fois qu'un homme pense, il crée une forme-pensée. Celle-ci est fugitive, mais elle est soutenue et commune à plusieurs personnes, elle se fortifie.

Depuis des siècles, les Frères Aînés se concentrent en créant une forme-pensée constituée par le Prologue de l'Evangile de Jean. Lorsqu'on dirige son attention dans ce sens on se branche automatiquement sur cette source de forces spirituelles entretenue par les adeptes de la Rose-Croix en chaque lieu de la terre et à toute heure.

Saint Jean est le chef de l'ordre occulte de la Rose-Croix. Jean était une réincarnation d'Hiram Abiff, le compagnon de Salomon lors de la construction du temple. Il se réincarna au XIIIéme siècle en Christian Rosenkreuz. Celui-ci travaille toujours à notre évolution, que ce soit hors d'un corps physique ou dans un corps physique lorsque cela est nécessaire. Il est donc recommandé de méditer sur l'Evangile de Saint Jean :

  1. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu
  2. Il était au commencement avec Dieu
  3. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait, n'a été fait sans lui
  4. En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes
  5. Et la Lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'on point reçus
  6. Il y eu un homme envoyé de Dieu, son nom était Jean
  7. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui
  8. Il n'était pas la Lumière mais il parut pour rendre témoignage à la Lumière
  9. Cette Lumière était la véritable Lumière qui éclaire tout homme venant au monde
  10. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue
  11. Elle est venue chez les siens et les siens ne l'on point reçus
  12. Mais à tous ceux qui l'on reçue, à ceux qui croient en son nom ; elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu
  13. Lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

 

Lorsqu'on considère la Vie universelle, il est question du Verbe. On ne peut définir l'Absolu, car toute définition est une limitation. Il faut prendre conscience que le Grand Tout présente les trois aspects du Pouvoir absolu : Sagesse, Vie, Activité.

Le Verbe universel anime les sept plans cosmiques. Sur le septième plan - le plan inférieur : le nôtre - notre Esprit Vierge suit son évolution. Il n'a pas conscience de la parcelle du Grand Tout qu'il est. Il a été aveuglé en pénétrant dans la matière et cela a été voulu afin de le séparer progressivement du Grand Tout, au fur et à mesure qu'il s'entourait des voiles successifs de l'Esprit divin, de l'Esprit vital et de l'Esprit humain. Ceci afin qu'il possède la liberté d'agir dans la matière et non de la subir.

Le Logos du système solaire fait son évolution personnelle grâce à la vie des Esprits Vierges qui sont en lui, ce qui lui permettra de passer du septième au sixième plan cosmique, alors qu'il nous laissera dans le Royaume des Cieux et ses sept mondes.
Le taux de vibration de l'Esprit Vierge est élevé et ne peut descendre au taux de vibration d'un corps physique. L'Ego est le reflet de l'Esprit Vierge et lui-même se reflète dans de nombreuses personnalités des vies successives. Quand le Voile d'Isis se lèvera, nous verrons et reconnaîtrons toutes les expériences effectuées au cours de nos diverses incarnations. Notre Ego a eu un commencement, il aura donc une fin, mais plus un Ego est fort, plus il aura de difficultés pour se fondre dans le Grand Tout, n'ayant pas conscience d'en avoir une parcelle en lui. Le Logos évolue lui-même et nous entraîne dans sa spirale.

Lorsque nous atteignons la conscience dans le Monde de l'Esprit Vital, elle est presque illimitée car nous prenons contact avec la vie de toutes les planètes de notre système solaire, même Pluton qui se trouve à six milliards de kilomètres de la Terre.

La notion du temps et de l'espace diminue, le corps de l'âme pouvant se déplacer à près de 300 000 kms. On peut se rendre compte alors de l'état de développement d'un Logos qui englobe la conscience de l'ensemble d'une galaxie.

« La Lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont point reçue ».

La Lumière en nous c'est la Vie. Elle est la force sexuelle double qui, depuis l'époque Lémurienne a été séparée en deux parties : l'une dirigée vers le haut, vers le cerveau, l'autre étant réservée pour la propagation. Le couple est donc nécessaire pour transmettre la vie.

La Vie de l'homme est symbolisée, derrière le second voile du temple, par l'Arche d'Alliance contenant les Tables de la Loi, la Verge fleurie d'Aaron et le Vase d'Or de manne, le tout recouvert d'un Propitiatoire d'or pur avec deux chérubins de gloire. La Lumière de la force sexuelle double est représentée par ces deux anges, symbole de pureté et de chasteté des unions primitives dirigées par les anges.

Christ a dit : « Tous ceux qui sont venus avant moi étaient des voleurs et des larrons ».

Les esprits lucifériens se sont servis de nous et, de la même façon que les abeilles prélèvent dans les fleurs le nectar devant donner le miel, ces esprits prennent notre force de la vie en nous infusant des émotions et des passions. Ils se nourrissent du pollen vital de l'acte sexuel. Cette force de vie doit être transmuée en Lumière, mais les lampes spirituelles (glandes pinéale et pituitaire) ne peuvent s'allumer que si on réunit les deux pôles en augmentant leur taux de vibration. C'est pourquoi il est nécessaire que le prêtre ou l'élève spirituel, puisse trouver la Lumière et la communiquer à ses frères.

En méditant profondément sur le mouvement ascensionnel du courant sexuel et en s'arrêtant brusquement de penser, on voit apparaître une Lumière. La glande pinéale est la véritable lampe d'Aladin, lorsqu'elle est allumée on voit, que l'on possède la clairvoyance, et cela sans danger parce qu'au moment où celle-ci se produit on a acquis un taux vibratoire élevé et se sont nos propres pensées dont nous voyons l'image.

Si des pensées sont basses et sensuelles venaient à nous assaillir et que nous nous sentions attirés vers elles, il suffirait de faire appel au Christ pour qu'Il vienne immédiatement au secours de celui qui risquerait de s'enfoncer, comme Il est venu au devant de Pierre qui s'enfonçait dans les eaux (Matthieu XIV-31).

« Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne la point connue ».

« Elle est venue chez les siens et les siens ne l'on point reçue ».

 

La vie sur terre avait pris du retard, surtout les hommes et les animaux, à cause de l'influence luciférienne qui fit naître la passion. Il fallait donc qu'un Rédempteur survint. Christ était cette Lumière venue parmi les siens parce qu'Il était uni au Père. Son Véhicule le plus bas était formé d'esprit vital. Il aurait pu construire un système solaire et poursuivre son évolution en le dirigeant. Il a renoncé à cette libération et Il a accepté volontairement de pénétrer dans le Corps du Désir de la Terre.

Il est donc le Grand Prêtre selon l'ordre de Melchisédeck de toutes les écoles mystiques et Il a consenti à se limiter dans le corps physique de Jésus. Avant de réaliser ce qu'on nomme ordinairement sa vie publique, Il a été aux Indes, en Egypte, certains disent, même en Angleterre. Il a fréquenté certains initiés, mais :

« Le monde ne l'a point reconnu ».

Il a proclamé le pardon des offenses, Il n'a pas été compris mais condamné. Les invités ne sont pas venus au banquet qu'Il avait préparé : ils étaient les prêtres des écoles initiatiques. Il a donc déchiré le Voile du Temple afin que tout homme renonçant aux plaisirs de la chair, à la passion sexuelle, aux satisfactions de la table, à l'argent, à la gloire, afin que celui qui renonce à tout pour Le suivre, puisse obtenir la Lumière.

Le détachement de tout ce qui est matériel et charnel aide à se libérer de la Croix grâce à la Lumière du Christ. A ceux qui renoncent à tout, qui suivent sa voie, Il leur ouvre le royaume du Ciel afin qu'ils puissent devenir des Fils de Dieu.

C'est grâce à cette Lumière que se tissera peu à peu chaque matin, la Robe Nuptiale d'Or. La véritable clé pour obtenir la clairvoyance, c'est Christ lui-même.

C'est Sa Lumière qui nous pénètre peu à peu et nous permet de nous libérer de notre croix de chair, en donnant plus de consistance et de force à notre Corps de l'Ame, la véritable Robe Nuptiale d'Or.

Conférence transcrite par Philippe Deleuil et basée sur l'Enseignement rosicrucien

légué à Max Heindel par les Frères Aînés de la Rose-Croix.