1. penoa
  2. Partages
  3. samedi 22 septembre 2018
  4.  S'abonner via e-mail
Chers amis,

Max Heindel nous recommande de garder le silence sur nos expériences intérieures mais, il ajoute : "jusqu'à ce que vous soyez informé de l'usage que vous devez en faire".

J'ai gardé le silence pendant quatre décennies, mais je pense qu'il est temps maintenant, pour moi, de témoigner.

J'ai donc récemment publié sur Facebook, ma rencontre avec l'Enseignement Rosicrucien.
…………………..

J'ai commencé à rédiger ce témoignage en ne mentionnant pas les noms associés, puis j'ai pensé qu'il était préférable de les donner.

Tout ce qui figure ci-dessous est véridique, mais j'assume qu'il puisse y avoir une part de prosélytisme dans cette décision, au sens où, si une personne au moins peut trouver des réponses à certaines de ses questions à partir des éléments donnés ici, j'en serai heureux.

En 1974, j'ai commencé à m'intéresser à la théosophie et ai étudié la Doctrine Secrète de Madame Blavatsky, où il est question de "résoudre le problème des 777 Incarnations".

En mars 1975, je me trouvais dans une bibliothèque ésotérique et je me posais cette question des "777 incarnations".
Alors, sans réfléchir aucunement, je me suis dirigé vers un rayon de la bibliothèque, y ai pris un livre et l'ai ouvert juste à la page où se trouve un schéma avec pour en-tête "Les 777 Incarnations" (voir la note au bas de ce texte et le schéma de la Cosmogonie en fichier joint, que vous pouvez trouver aussi dans le menu "A disposition", dans la rubrique "Illustrations";).

Vous pouvez imaginer mon étonnement.
J'ai feuilleté ce livre quelques minutes, mais n'ayant plus le temps, je me suis contenté de noter le titre : Cosmogonie des Rose-Croix, le nom de l'auteur : Max Heindel et le nom et l'adresse de l'association : Association Rosicrucienne, 13 rue Pascal, 75005 Paris.

Je me suis dit que j'allais téléphoner prochainement à cette association pour acheter ce livre.
La nuit suivante, j'ai fait un "rêve" dans lequel je marchais d'est en ouest, dans Paris, " à grandes enjambées (je me sentais très léger mais ne volais pas) et je me suis arrêté en un point d'où je voyais, tout près vers l'Est, la Cathédrale Notre Dame.
J'ai su que j'allais acheter le livre à cet endroit.

A mon réveil, je me suis dit qu'il serait impressionnant que le "13 rue Pascal" se situe là ; (je n'avais pas encore pris le temps de chercher où cela se trouvait)
Mais en regardant sur le plan, j'ai été un peu déçu car cette rue est située au sud de Notre Dame et à 2,7 km.

Il se trouve que la naissance de mon premier enfant ayant eu lieu quelques jours après.
j'ai donc remis ce coup de fil à plus tard.
Ce n'est qu'au début juillet que j'ai passé cet appel.
La personne qui m'a répondu, m'a informé que l'association était fermée en juillet-août mais que je pouvais me procurer le livre chez l'éditeur situé, à l'époque, rue de Savoie.

Quelle ne fût pas mon émotion de voir que cela se situait à 750 mètres à l'ouest de Notre Dame.
C'est donc là que, quelques jours après, j'ai acheté le livre.

J'ai lu ou plutôt "dévoré", devrais-je dire, ce livre de plus de 600 pages en 5 jours !
Son contenu me paraissait bien plus clair que la Doctrine Secrète.

En octobre 1975, je me suis rendu rue Pascal pour assister à une conférence (avec beaucoup de circonspection car je m'étais "brûlé les ailes" en 1970, en entrant dans une secte).
Le conférencier m'a fait bonne impression.
J'ai donc entrepris de suivre les cours par correspondance (donnés gratuitement), ce qui m'a permis d'approfondir les notions contenues dans le livre de base et, depuis lors, j'ai participé à la vie de cette association.

C'est la dimension christique de cet enseignement qui m'a beaucoup touché, compte tenu des expériences spirituelles que j'avais vécues.
Et c'est, en partie, par cet enseignement que j'en suis arrivé à demander le baptême catholique.

Il n'y a pas, pour moi, d'opposition entre la pratique de la religion catholique avec la grâce que je perçois dans les sacrements et le fait que l'être humain puisse évoluer par une alternance de "séjours" dans le monde physique et dans les mondes hyperphysiques, jusqu'au moment où il atteindra le stade de la Libération, ayant alors le choix de revenir pour aider ses frères et sœurs ou de "passer" dans un plan cosmique plus élevé. D'ailleurs, je crois savoir que certains membres éminents de l'Eglise primitive avaient une conviction de cet ordre...

Je terminerai par une citation de l'introduction de la Cosmogonie :
"La Cosmogonie des Rose-Croix n'est pas une oeuvre dogmatique ; elle ne fait appel qu'à la raison de l'étudiant. Elle n'est pas non plus une oeuvre de controverse ; elle n'est publiée que dans le désir et l'espoir d'éclaircir quelques-unes des difficultés obsédantes rencontrées par ceux qui ont étudiés les très profondes philosophies du passé. Toutefois, pour éviter de sérieux malentendus, l'étudiant devra se pénétrer de cette idée qu'il n'y a pas de révélation infaillible sur un sujet aussi complexe qui embrasse toutes les choses sous le Soleil et même au delà … Dans la mesure où l'auteur a pu le vérifier par lui-même, il a trouvé ces enseignements en accord avec les faits tels qu'il les a constatés."
Max Heindel

N.B. "777" signifie 7x7x7 = 343
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Penoa,

Il y a bien peu de chemins qui s'éclairent sous nos pas alors que beaucoup nous échappent encore.
Quand il nous est donné d'entrevoir la trame de notre destinée, je pense qu'il est bon de partager notre expérience pour nous permettre de nous ouvrir de plus en plus aux vérités qui nous entourent et nous appellent chaque jour.
Aussi, merci pour ce partage.

Antoine
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci Antoine pour votre message et les encouragements concernant la démarche qui m'a amené à témoigner de cette expérience qui a eu tant de répercussions positives dans ma vie.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
merci Alain pour ton témoignage.
Moi, ma première rencontre avec l'association rosicrucienne c'est fait grâce aux éphémérides. Il y avait au début du livre un emblème en noir et blanc. Je me suis concentré dessus, allez savoir pourquoi. Sentant qu'il y avait là une porte avec quelque chose de vraiment spirituel. Et la nuit suivante, un visage d'une grande beauté me regardait, un visage que j'avais toujours connu, mais je ne savais plus qui. Ce visage m'aimait de toute éternité. Il s'est mis à se diviser, pour finir en milles visages, puis la vision à disparu. Ce n'est que des années après que j'ai contacté l'association rosicrucienne Max heindel, après la lecture de la cosmogonie.
  1. il y a 3 semaines
  2. Partages
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci, Christian, d'avoir donné ce fort témoignage.
Ce beau visage manifestant l'Amour Inconditionnel puis qui se divise (ou se multiplie) me fait penser à une structure fractale possible de notre Univers, tant au niveau spirituel que matériel.
Je pense aussi à l'illustration 14 de la Cosmogonie, qui lorsque je l'ai vue pour la première fois m'a beaucoup ému spirituellement.
A ce sujet, je me permets une petite digression.
Sur cette illustration, on peut lire, au niveau du septième Plan Cosmique : "Dieux d'autres systèmes solaires" et j'ai vérifié qu'il s'agit de la traduction exacte de l'anglais.
D'ailleurs, on retrouve la même expression dans le texte du chapitre V de la Cosmogonie où se trouve cette illustration.
J'ai déjà constaté que cela amène parfois une gêne chez certains étudiants, comme si l'Enseignement Rosicrucien était polythéiste, ce qui n'est, bien sûr, pas le cas.
Dans ce chapitre V, Max Heindel écrit :
"Il ne faut pas oublier que les Mondes et les Plans Cosmiques ne se trouvent pas les uns au-dessus des autres dans l'espace, mais que les sept Plans Cosmiques s'interpénètrent et pénètrent aussi les sept Mondes. Ce sont des états de l'esprit-matière confondus les uns dans les autres, de sorte que Dieu et les autres Grands Etres qui sont mentionnés ne se trouvent pas loin de nous dans l'espace. Ils demeurent dans toutes les parties de leurs propres mondes et de ceux d'une densité plus grande que les leurs. Ils sont tous présents dans notre monde et ils sont réellement "plus proches de nous que nos mains et nos pieds". Nous énonçons une vérité absolue en disant de Dieu "qu'en Lui, nous avons la vie, le mouvement et l'être" (Actes 17:28), car pas un de nous ne pourrait vivre en dehors de ces Grandes Intelligences qui pénètrent notre monde et le soutiennent de Leur Vie."
Dans la Bible, il est même dit que les êtres humains sont des dieux (en devenir). (Voir : Psaume 82:6 ; Jean 10:34).
Dans le service du Temple est écrit : " La reconnaissance de l'unité fondamentale de chacun avec tous, la fraternité de l'esprit, sont la réalisation de Dieu."
Puissions-nous avancer, chacun à son rythme, vers cette réalisation.
En lien avec ce qui précède, je voudrais dire quelques mots, au sujet d'une conférence que je viens de découvrir et qui m'a étonné, car je ne pensais pas qu'un chercheur, même en ayant quitté la "science officielle", puisse aller aussi loin.
Cette conférence a été faite au début juillet 2018, par le biochimiste Rupert Sheldrake, qui s'est fait connaître, au début des années 80, par le concept de "champ morphogénétique".
Le titre de cette conférence est : "Le Soleil est-il conscient ?".
La vidéo dure 47 minutes et il est dommage qu'elle ne soit pas, pour le moment, sous-titrée en français.
J'en donne quelques éléments situés aux alentours de la 33ème minute.
"Si le soleil est conscient, des arguments similaires doivent s'appliquer aux autres étoiles. Toutes les étoiles de la galaxie doivent être également conscientes, mais alors la galaxie entière pourrait avoir une conscience et les étoiles seraient comme les cellules d'un corps… Et l'univers entier pourrait être un immense esprit avec lequel toute chose pourrait inter-réagir. Cette idée n'est pas nouvelle. C'est l'Anima Mundi (Ame du Monde) dont parle Platon dans ses écrits (Le Timée)… Il est possible que le Cosmos tout entier soit conscient et ait une âme que nous appelons maintenant "champs organisateurs" et par une sorte de processus de fractalisation, les choses s'organiseraient, à partir du Tout, de niveau en niveau…
https://www.youtube.com/watch?v=SFhsObpja8A
A150131IllustrationsRose-Croix14CosmogonieEtreSupreme(1).jpg
Pièces jointes
  1. il y a 3 semaines
  2. Partages
  3. # 4
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci de tes éclaircissements Alain, et je rajouterai juste me souvenir qu'une des 9 couches de la terre à la particularité de multiplier les images. Comme Faust, j'ai pu contacter cette couche par accident et totalement innocemment.
  1. il y a 3 semaines
  2. Partages
  3. # 5
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci Christian, car ton commentaire précédent m'a incité à relire ce qui est dit dans la Cosmogonie des couches de la Terre et j'ai bien fait car de mémoire, j'ai cru qu'il s'agissait de la couche réflectrice (la septième) mais il s'agit, en fait, de la huitième, appelée "couche atomique". Voici ce qui en est dit : "Elle semble avoir la propriété de multiplier un grand nombre de fois les choses qu'elle contient ; ceci ne s'applique toutefois qu'aux choses qui ont été définitivement formées. Un morceau de bois informe ou une pierre brute n'y ont pas d'existence mais, sur tout ce qui a été modelé ou qui possède la vie et la forme (telle une fleur ou une image), cette couche possède un pouvoir de multiplication à un degré étonnant.
Cela fait penser effectivement aux fractales…
  1. il y a 3 semaines
  2. Partages
  3. # 6
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.