1. penoa
  2. Enseignements & Spiritualité
  3. lundi 1 avril 2019
  4.  S'abonner via e-mail
Chers amis,
Je partage avec vous cette vidéo créée par le violoniste et compositeur Christian Clavère.
Vous y verrez de belles images et vous l'écouterez lire, en partie, le chapitre 12 de "La Santé et la Guérison" (livre publié en 1938 par le Rosicrucian Fellowship comme compilation d'écrits de Max Heindel).
Le titre de ce chapitre est : "LES BASES THÉRAPEUTIQUES DE LA LUMIÈRE, DE LA COULEUR ET DU SON".
Le rythme de la lecture avec ses intermèdes musicaux peut pratiquement vous permettre d'entrer en méditation.
Comme il est question seulement de sept planètes (de Mercure à Uranus), et au cas où certains participants à ce groupe ne connaitraient pas encore l'Enseignement Rosicrucien, je tiens à préciser que Max Heindel connaissait, bien sûr, l'existence de Neptune (découverte en 1846, par l'astronome Galle grâce aux calculs de Le Verrier) et qu'il traite de son influence dans ses livres d'Astrologie ainsi que dans les cours mais il se trouve que dans le texte qui est lu ici, son choix n'a pas été de parler d'astronomie ou d'astrologie mais de spiritualité avec la symbolique du chiffre 7.

https://www.youtube.com/watch?v=eKc-OGoPTy0&feature=youtu.be
Réponse acceptée Pending Moderation
Une des raisons qui m'a fait choisir ce texte pour cette vidéo, c'est le fait que Max Heindel nous présente la Lumière en tant que son. Quand nous fermont les yeux, c'est la nuit. Nous aurons beau chercher la Lumière, ce n'est que de basses entités que nous trouveront. Nous aurons beau écouter, ce ne sera que nuisance sonore et rire moqueurs. Rien ne sert de regarder, rien ne sert d'écouter. Mais si nous tournons soit par accident soit par connaissance le bouton de la radio, alors le son-lumière de la musique des sphères nous rappelle que tout concourt à la sanctification et à la glorification de l'oeuvre du créateur !
Réponse acceptée Pending Moderation
Une des raisons qui m'a fait choisir ce texte pour cette vidéo, c'est le fait que Max Heindel nous présente la Lumière en tant que son. Quand nous fermont les yeux, c'est la nuit. Nous aurons beau chercher la Lumière, ce n'est que de basses entités que nous trouveront. Nous aurons beau écouter, ce ne sera que nuisance sonore et rire moqueurs. Rien ne sert de regarder, rien ne sert d'écouter. Mais si nous tournons soit par accident soit par connaissance le bouton de la radio, alors le son-lumière de la musique des sphères nous rappelle que tout concourt à la sanctification et à la glorification de l'oeuvre du créateur !
Réponse acceptée Pending Moderation
Une autre vidéo sur la musique des sphères
https://www.youtube.com/watch?v=iOAp1zGnH6Y
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.