1. penoa
  2. Forum
  3. lundi 11 novembre 2019
  4.  S'abonner via e-mail
Chers amis,
Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, Valérie Seguin a terminé, en septembre 2019, la réalisation du second volet d'une trilogie.
Le titre de ce deuxième documentaire est : "ET SI LA MORT N’ETAIT QU’UN PASSAGE- Comment s’y préparer ?"
Au moment où j'ai reçu cette information, je me suis dit que le fait qu'il "sorte" quasi simultanément avec le film de Pierre Barnérias, "Thanatos, l'ultime passage", pourrait être gênant.
Mais, après avoir vu les deux films, je suis rassuré car ils sont tout-à-fait complémentaires et réalisés, tous deux, avec talent.
Le premier volet de cette trilogie, réalisé en 2018, s'intitule "ET SI LA MORT N’EXISTAIT PAS ?".
Il présente des études scientifiques et différents phénomènes observés autour de la mort (EMI, décorporations, contacts avec les défunts, visions des mourants, ...) avec la participation de scientifiques, médecins et neurologues…
La vidéo, en accès libre sur YouTube, a déjà été visionné près de 1,5 millions de fois !
Le second volet est proposé sur Vimeo à 4,50€ en location ou à 7,99€ en achat.
Je comprends bien qu'il ne puisse pas être gratuit comme le premier volet, mais c'était la première fois que j'achetais ainsi un film sur Internet.
J'ai pu utiliser la e-carte et j'ai tout de suite eu le film visible sur mon ordi.
https://vimeo.com/ondemand/etsilamort
La narration est faite par Véronique Jannot.
Le thème principal est d'apporter des éléments de réponse à deux questions :
- Comment mieux appréhender la fin de vie du point de vue des mourants et des accompagnants ?
- Comment vivre le mieux possible, le départ d'un être cher ?

Pour répondre à ces questions, l'équipe du film a rencontré un grand nombre de médecins, soignants, psychologues, mais aussi des médiums.

Voici le nom de certains intervenants : Dr Constance Yver-Elleaume, Dr Patrick Bouffette, Dr Jean-Jacques Charbonier, Dr François Lallier, Catherine Henry-Plessier, Sylvie Dethiollaz, Alexis Ambre, Vincent Hamain, Patricia Serin, Stéphane Riot, Sylvie Ouellet, Anne Tuffigo, Florence Hubert, Dominique Vallée, ...

Je signale, en particulier, le courageux témoignage de Christine Clemino qui, après une phase positive, au début de son EMI, au cours de laquelle elle se trouve au cœur d'une sphère lumineuse qui manifeste une énergie d'Amour (témoignage à 2'50 du film), passe par une phase très négative, dont peu de personnes osent témoigner (à 4'20), puis elle réalise qu'il s'agit d'une manifestation de ses propres peurs, ce qui lui permet de "remonter" vers la lumière (à 7'15)
Je ne pense pas commettre une gaffe en donnant, ici, la citation finale du film qui est très parlante : " Cela semble un paradoxe : en excluant la mort de sa vie on se prive d'une vie complète et en l'y accueillant on élargit et on enrichit sa vie."
L'auteure en est Etty Hillesum, née aux Pays-Bas en 1914 et morte le 30 novembre 1943 au camp de concentration d’Auschwitz.
Cette citation est extraite d'une note du 3 juillet 1942.

Le premier volet, "ET SI LA MORT N’EXISTAIT PAS ?", est accessible à

https://youtu.be/HpsJ4o5C4Hg2

Je redonne ici le lien vers une vidéo de 11 minutes dans laquelle je présente un extrait de mon interview du 29 octobre 2019 par Joëlle Vérain sur idFM (98.0), dans son émission "Au-delà du miroir", qui traite du film "Thanatos, l'ultime passage" de Pierre Barnérias.

https://youtu.be/X8Kxy_x9tyE
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Monsieur,
je suis l'époux de Françoise qui vous connaît bien, et je me réjouis davantage à chaque fois qu'il est proposé au humains des films et documentaires leur donnant accès à la véritable "Bonne Nouvelle" apportée par le Christ qui s'est révélé parmi nous sous le nom de Jésus.
il y a longtemps, j'ai vécu une sortie involontaire de mon corps durant mon sommeil. c'était en Alsace, près de Strasbourg, nous avions fait étape dans une auberge où, comme il est courant en Alsace, la Bible se trouvait dans le tiroir de la table de nuit. après en avoir lu quelques passages du NT, je m'endormis. au cours de la nuit, j'ai entendu deux fois de suite le mot "Résurrection" résonner. A mon tour j'ai crié "Résurrection" et c'est alors qu'il m'a été ordonné "alors, lèves-toi !" ce à quoi j'ai obtempéré. Un des détails de cette aventure est que j'ai traversé le plafond de la chambre, expérience fort impressionnante que j'ai revécu par quelques passages du film "Ghost". extraits parfaitement conformes à mon "vécu". Plus tard, j'ai pu revivre des moments de vies antérieures, parfois assez pénibles, mais fort instructifs. C'est un de ces moments de vies qui m'a appelé à étudier de plus près les détails d'une crucifixion, en particulier l'emplacement des clous, non dans le creux des mains, mais dans une partie résistante des poignets. Avant cette expérience je ne m'étais jamais posé une telle question. c'est ainsi que je me suis beaucoup intéressé au "Saint Suaire" et à son histoire, dont ma conclusion sort nettement du cadre officiel qui lui est imparti par Rome.
Plus récemment, suite à une rupture de l'aorte, j'ai vécu une EMI. J' ai d'abord été tout surpris de n'avoir pas connu le passage par le "Tunnel" souvent évoqué en pareil situation. Je me suis retrouvé directement au cœur d'un nuage, d'une brume, je ne sais mais en pleine Lumière. Une lumière avec une légère nuance de beige ocré dans laquelle j'éprouvais un bien-être et une sérénité sans pareille. La Terre avait disparu de mes préoccupations et je n'éprouvais aucune envie de repartir, tout en me demandant quand même ce qui m'attendait, là, dans cet espace de bonheur infini. c'est alors que deux toutes petites filles, aux cheveux blonds et bouclés, avec de grands yeux bleus, sont arrivées de je ne sais où. Je les ai immédiatement identifiées aux deux petites jumelles, nées prématurément un an avant d'une de nos filles. Elles n'avaient survécu qu'un jour parmi les humains.
je n'en dirai pas plus ici, sinon qu'elles m'ont déclaré, à l'instant où je m'élançais vers elles, "Non Papy, tu ne vas pas plus loin. Tu dois retourner sur Terre, la famille a encore besoin de toi."
Et je me suis "réveillé" dans une chambre, attaché sur un lit et intubé : le grand bonheur, quoi !
Cette dernière aventure date de 2007 et mon cardiologue s'étonne de sortir encore mon fichier, d'autant plus qu'en 2011, j'ai dû être opéré d'urgence d'une autre dissection aortique !
J'ai découvert une chose : les échanges sur ce sujet, avec des personnes de notre entourage ou extérieures, sont très différents, sinon opposés, selon qu'elles ont ou non vécu cette expérience.
Parmi ceux qui n'ont rien connu de semblable, certains déclarent ne pas y croire, tandis que d'autres, parfois agressifs, cherchent à nous convaincre que nous avons halluciné, ou qu'il est urgent de nous faire soigner !
Ceux qui partagent cette expérience posent surtout des questions sur le déroulement et ce que nous avons vu ou entendu. Mon cardiologue, musulman, a reconnu qu'il ne m'aurait pas cru si sa femme n'avait vécu le même "passage" lors d'une opération.
Les livres du Dr Newton vont encore au-delà de mes perceptions, tout en évoquant certains détails qui me sont connus.
Si les chrétiens se décidaient à lire comme il convient les évangiles, ils découvriraient la richesse de l'enseignement du Maître Jésus qui n'a pas disparu, malgré les efforts de ceux qui prétendirent et prétendent
encore enseigner aux autres, ce qu'ils furent et sont encore incapables de comprendre.
Tout est écrit "en clair", et surtout que le "grand moment" est arrivé avec "l'entrée du Verseau dans sa maison où tout est prêt pour la "Cène" finale et véritable" !
Que celui qui a des oreilles "pour entendre", entende... aurait dit Jésus.
Bien fraternellement
Charles
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Cher ami,
Je suis heureux que ma publication vous ait encouragé à donner un si fort témoignage et, de plus, si bien rédigé.
Avec l'accumulation des témoignages, les consciences s'ouvrent et je constate qu'on peut exprimer maintenant des éléments de l'Enseignement Rosicrucien qui n'auraient pas pu "passer", il y a quelques années…
Cordialement.
Alain.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 2
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.