1. Sphinx
  2. Forum
  3. mercredi 25 décembre 2019
  4.  S'abonner via e-mail
Bonjour à tous,

Contrairement à ce que j'ai pu lire çà et là et notamment dans un bulletin mensuel, il est important de reconnaître le travail effectué par certains pionniers sur le chantier de la spiritualité .
Rome ne s'est pas construit en un jour et chaque pierre apportée à l'édifice compte.
Aucune œuvre n'est parfaite et la perfection reste un idéal.
Il est important de comprendre que celui qui a posé les fondations n'est pas en conflit avec celui qui monte les murs ou celui qui pose le toît.

Et en cela , Max Heindel l'a bien compris en écrivant un ouvrage dédié à Helena Blavatsky intitulé en anglais "
BLAVATSKY AND THE SECRET DOCTRINE" by MAX HEINDEL.

(Blavatsky et la doctrine secrète par Max Heindel ).

Alors je cite quelques extraits de ce que Max Heindel a pensé de l'œuvre de Blavatsky et particulièrement sur la doctrine secrète.

Je donnerai quelque extraits en anglais et puis la traduction en français.

"It is first necessary for us to realize that Madame Blavatsky, or as she liked to be called, H.P.B., was, as she herself often expressed it, only the compiler of the work. Behind her stood the real teachers, the guardians of the Secret Wisdom of the ages, who taught her all the occult lore which she transmitted in her writings. She had a threefold ability which eminently qualified her for the task. First, she was able to assimilate the transcendental knowledge which came to her. Second, she was a worthy messenger of the Masters. Third, she had a marvelous aptitude for rendering abstruse Eastern metaphysical thought into a form intelligible to Western minds, and for verifying and comparing Eastern Wisdom with Western Science. She also deserves great credit for her high moral courage in representing to the world thoughts and theories wholly at variance with materialistic science. Many of these teachings, however, have since been verified by science."
(" Il faut d'abord que nous réalisions que Madame Blavatsky, ou comme elle aimait à être appelée, H.P.B., n'était, comme elle le disait souvent elle-même, que la compilatrice de l'ouvrage. Derrière elle se tenaient les vrais enseignants, les gardiens de la Sagesse secrète des âges, qui lui ont appris toute la tradition occulte qu'elle a transmise dans ses écrits. Elle avait une triple capacité qui la qualifiait éminemment pour la tâche. Tout d'abord, elle a pu assimiler les connaissances transcendantales qui lui sont venues. Deuxièmement, elle était une digne messagère des Maîtres. Troisièmement, elle avait une merveilleuse aptitude à rendre la pensée métaphysique orientale abstruse sous une forme intelligible pour les esprits occidentaux, et à vérifier et à comparer la sagesse orientale avec la science occidentale. Elle mérite également un grand crédit pour son courage moral élevé en représentant au monde des pensées et des théories totalement en contradiction avec la science matérialiste. Cependant, bon nombre de ces enseignements ont depuis été vérifiés par la science.";)


"She qualifies as the greatest Teacher of the time because she had real knowledge and not mere book learning. She had that which enabled her to gather from many books in many places the truths which, fitted together, made one great whole. She held the clue which she was able to follow with unerring accuracy through the maze, and show that each individual material held within itself the possibility of becoming the single edifice.

 Her work is the more extraordinary because she did it without being a scholar; without having had the education whcih would have fitted her to some  extent for piecing together this knowledge; because she did what none of the Orientalists have done with all their learning, what not all of them together have done with all their knowledge of Eastern tongues and their study of Eastern literature. Not one of them out of such a motley of material was able to synthesize such a momentous work. Not on of them out of that chaos was able to build up a cosmos--but this Russian woman with little education did it. She who was no scholar and did not pretend to be one, somewhere gained a knowledge that enabled her to do what no one else--scholar or sciolist--has done. Somewhere she received that which made it possible for her to transform chaos to order and to produce a work which conveys to us an understanding of the universe and man."
( "Elle qualifie comme la plus grande enseignante de l'époque parce qu'elle avait de vraies connaissances et non pas un simple apprentissage du livre. Elle avait ce qui lui permettait de rassembler à partir de nombreux livres en de nombreux endroits les vérités qui, réunies, formaient un grand tout. Elle détenait l'indice qu'elle pouvait suivre avec une précision infaillible à travers le labyrinthe et montrait que chaque matériau individuel avait en lui la possibilité de devenir le seul édifice.  Son travail est d'autant plus extraordinaire qu'elle l'a fait sans être universitaire; sans avoir reçu l'éducation qui lui aurait permis dans une certaine mesure de rassembler ces connaissances; parce qu'elle a fait ce qu'aucun des orientalistes n'a fait de tout son apprentissage, ce que tous n'ont pas fait ensemble avec toute leur connaissance des langues orientales et leur étude de la littérature orientale. Aucun d'entre eux sur un matériel aussi hétéroclite n'a pu synthétiser un travail aussi important. Aucun d'entre eux n'a réussi à construire un cosmos - mais cette femme russe peu instruite l'a fait. Elle qui n'était pas un savant et ne prétendait pas l'être, quelque part a acquis une connaissance qui lui a permis de faire ce que personne d'autre - savant ou scioliste - n'a fait. Elle a reçu quelque part ce qui lui a permis de transformer le chaos en ordre et de produire une œuvre qui nous transmette une compréhension de l'univers et de l'homme.";)

"THE SECRET DOCTRINE  is one of the most remarkable books in the world. I realize how far beyond my feeble powers is the task of conveying an adequate idea of the teachings contained within its covers."
("LA DOCTRINE SECRETE est l'un des livres les plus remarquables au monde. Je me rends compte à quel point au-delà de mes faibles pouvoirs se trouve la tâche de transmettre une idée adéquate des enseignements contenus dans ses couvertures.";)


Voilà en quelques extraits , une idée globale de l'appréciation du travail de H.B.P par Max Heindel.
Je ne fais pas parti de la Société Théosophique mais aucune œuvre n'étant parfaite, il faut tout de même saluer le travail des pionniers sinon après ça va dans tous les sens.

Bien à vous,
Sphinx
Réponse acceptée Pending Moderation
Je suis sûr que chacun de nous porte en lui un patrimoine ancestral de mystères bien enfoui et endormi.
Ce patrimoine ne vient pas que de l'orient, il vient de la nuit des temps.

L'oeuvre d'Héléna Blavatsky force le respect. Mais il y a à mes yeux, et certainement aussi aux yeux de Max Heindel une chose plus belle encore, c'est de réussir la vulgarisation d'une connaissance. Et là, je dois dire que le chez d'oeuvre appartient à Max Heindel. Et ce chef d'oeuvre de vulgarisation n'est pas encore complet, puisqu'il s'adresse aux chrétiens. Il reste à écrire un ouvrage qui s'adresse aux peuples de la terre, quelque soit sa religion. Et pour cela, la musique ne peut en être que le vecteur.
  1. il y a 4 semaines
  2. Forum
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Christian,

Oui je crois qu'il fait toujours bien de commencer l'année en musique.
Encore qu'il y'a autant de styles et goûts musicaux qu'il y'a de religions dans le monde.
Et qu'il sera difficile à ce niveau de faire l'unanimité.

La musique a certe une valeur ajoutée dans le cheminement spirituel mais il est aussi à noter que la musique exerce un effet hypnotique sur les consciences et peut facilement nous plonger dans un état psychique négatif.
D'ailleurs on peut voir ses effets à l'oeuvre lors des concerts où parfois, des gens se livrent à tout genre de comportements et d'actes déviants qu'ils n'auraient certainement pas osé poser sous d'autres conditions.

Dans d'autres cas , la musique peut tellement nous relaxer qu'on a la conscience paralysée et hypnotisée. Un peu comme le charmeur de serpents qui à travers sa flûte parvient à hypnotiser et à immobiliser les cobras.

Et donc la musique force un peu notre conscience on pourrait dire. Ça se joue un peu de nos émotions bon gré mal gré.

On peut d'ailleurs comprendre pourquoi l'industrie de la musique est aussi florissante aujourd'hui mais aussi très controversée.

Je crois simplement que mon peuple périt faute de connaissance. Et que tout effort pour approfondir et diffuser la connaissance est salutaire.
Blavastky , Max Heindel et bien d'autres ont été dans cette dynamique.

Mais bon , un petit air de musique pour la route , ça fait toujours du bien je crois.

Bien à vous et meilleurs voeux
Sphinx
  1. il y a 3 semaines
  2. Forum
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
Il y a un grand pouvoir derrière chaque voyelle et chaque consone. Lorsque le pouvoir du verbe sera retrouvé, la musique deviendra un véhicule pour les mondes supérieurs, j'en suis persuadé.
La musique sera alors la seule religion nécessaire, car elle nous donnera les ailes vibratoires.

Meilleurs voeux !
  1. il y a 3 semaines
  2. Forum
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
Oui tout à fait , je crois en la musique.
Mais comme il y'a une musique extérieure , il y'a aussi une musique intérieure.
Les représentations extérieures sont souvent au final qu'un reflet ou une caricature de ce qui se trouve à l'intérieur.
EXO-térique vs ESO-térique.

Et donc la musique de l'âme est la vibration fondamentale qui émane de celle ci et qui est d'une certaine manière, propre à chacun.

C'est peut être de cette musique et de cette vibration dont il s'agit et que nous sommes invités à écouter .

Quelqu'un a dit on a beau fuir le naturel , il revient au galop.
Je dirai ,on a beau élevé nos vibrations par la musique extérieure , une fois terminé , quelque temps plus tard l'âme retrouve sa vibration fondamentale .
La musique extérieure semble nous donner des ailes temporaires , mais on retombe aussitôt après .

Donc l'élévation permanente de la vibration de l'âme et de la conscience doit venir d'un effort et d'un travail intérieur.

Bien à vous
Sphinx
  1. il y a 3 semaines
  2. Forum
  3. # 4
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.