1. Sphinx
  2. Forum
  3. jeudi 10 septembre 2020
  4.  S'abonner via e-mail
Dans la nature il y'a rien de figer.

Tout est en mouvement perpétuel.

La planète tourne autour du soleil qui lui même tourne autour de la galaxie etc..

C'est une dance sans fin.

Dans l'organisme tout est vivant et en mouvement et en activité des cellules , aux organes, à la circulation du sang , de l'oxygène etc..

Ce mouvement est donc la manifestation de la vie.


La fixité est une illusion.

L'exercice de concentration devrait aussi obéir aux lois du mouvement et être vivant.

La concentration qui consiste à figer la pensée pourrait s'avérer contre nature.

Ça fige aussi les cellules nerveuses et dans une certaines mesure une bonne circulation sanguine au niveau cérébral et créer quelques tensions.

La concentration c'est comme une rivière , un ruisseau , ça doit couler .

Si ça fige comme dans un lac , ça perd en vitalité et en énergie.

Bien à vous!
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Sphinx

L'exercice de concentration est comme une gamme journalière. Au début, on la fait lentement, et soudain on sent qu'on peut jouer plus vite. Les douleurs, les freins divers sont là pour nous dire :" Doucement, il faut y aller progressivement" On ne peut pas courir avant d'apprendre à marcher. Alors, un jour, on joue plus vite, on comprends pourquoi on avait mal et on joue plus longtemps. La gêne disparait jusqu'au prochain palier.
Pour ce qui est des exercices ésotériques, il en est de même. Des inconforts sont ressentis jusqu'à ce que certaines clés soit trouvées, et que certains rythmes vitaux soient supportés. Rendre vivant un exercice de concentration, c'est comme faire d'une gamme une belle improvisation. Il faut une certaine expérience, une certaine maîtrise, et même là, vous aurez remarqué que les improvisateurs peuvent quitter le mode sur lequel ils improvisent par manque d'attention.... et se retrouver à jouer des choses qu'ils ne voudraient pas jouer.
Donc, pas de règle. Chacun fait comme il peut, avec persévérance. Et heureusement, les inconforts sont là pour laisser le temps à la matière de donner son consentement.
Les clés sont en nous, et quand un problème se pose, la petite voix qui connait la réponse ne la donnera que le moment venu.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Bjr Christian,

La recherche spirituelle est comme la recherche scientifique.

Il est important de partager les bonnes pratiques.
Ça permet aux chercheurs spirituels de gagner en temps et d'éviter des erreurs.

Votre conseil parle d'apprendre à faire des ajustements.
Mais il ya beaucoup qui abandonnent ou même persistent dans l'erreur et au final on a des rosicruciens qui ont presque du mal s'exprimer à cause de la tendance à s'entrainer à figer la pensée.

Toute la tension accumulée durant les tentatives pour figer la pensée se ressent dans la parole . On a presque l'impression que certains rosicruciens sont très stressés ou ont un noeud à la gorge quand ils expriment.

Ce qui donne l'impression d'un developpement non naturel.

C'est pourquoi , je crois qu'il est important d'allier concenttation et mouvement comme dans le cas de l'exercice de méditation.

Pour le reste , le génie individuel si stimuler de la bonne maniere fera le reste pour trouver les meilleurs formules de concentration.

Bien à vous
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
Il n'est pas évident de prendre la parole en public. Je doute que ce soit du à un développement anormal. Quelqu'un de sensible ressent quand il parle toutes les tensions ou oppositions à son discourt. Je comprends tout à fait qu'il soit difficile de prendre la parole. Ces tensions et oppositions sont aussi en lui.

Bien à vous
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
Il y'a une difference entre etre ému lorsqu'on prend la parole et les difficultés qui peuvent émaner d'un certain entrainement spirituel.

Il faut dire que ces difficultés ne sont que manifestent chez un certain nombre d'aspirants spirituels.

Il se peut qu'en cultivant la froideur et la fixité dans la concentration , le discours perd beaucoup en chaleur humaine.

Il est vrai qu'en communication écrite cela ne se ressent pas mais en communication orale , les interactions peuvent manquer d'un peu de jus.

Il est vrai qu'établir l'unité entre la tête et le coeur est un travail permanent.
Et on constate que la voix est à mi chemin entre la tete et le coeur et que le niveau d'unification se ressent à travers la voix.

Si on est trop tête, la voix est trop froide , si on est porté plus vers le coeur, la voie est trop chaude.
Et donc un équilibre s'impose.

C'est pourquoi la concentration doit etre moins froide par la fixité, mais aussi y mettre un peu de chaleur par le mouvement.

Ou si possible la fixité dans le mouvement ou le mouvement dans la fixité.

Bien à vous,
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 4
Réponse acceptée Pending Moderation
Je ne crois pas qu'il y ait besoin d'être bon à l'oral ou à l'écrit. On est avec sa sensibilité. C'est pas grave. L'exercice de concentration évolue en chacun de nous, à notre rythme. Et on a les difficultés qu'on a.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 5
Réponse acceptée Pending Moderation
Si c'est important.

Sans communication , il y'a pas d'enseignement spirituel.

D'ailleurs le mot 'enseigner' met en exergue la communication.

Hors l'homme parle de l'abondance du coeur , on pourrait dire que notre état interieur se reflete par notre expressivité exterieure.

Si l'interieur est froid et chaotique , cela se reflète à l'exterieur.

Et pour finir dans communication , nous avons le mot communion.

Et donc c'est aussi une forme de communion avec les autres.
Et donc c'est fondamental.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 6
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

La prière bien a haute voie sur un sujet superpérieur qui nous tien à coeur, si bien pratiqué (conprendre ce que l'on dit et propulsé par le coeur) est une bonne pratique pour aidé la concentration et meditation.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 7
Réponse acceptée Pending Moderation
Il n'est pas évident de prendre la parole en public. Je doute que ce soit du à un développement anormal. Quelqu'un de sensible ressent quand il parle toutes les tensions ou oppositions à son discourt assurance obsèques. Je comprends tout à fait qu'il soit difficile de prendre la parole. Ces tensions et oppositions sont aussi en lui.

Bien à vous

En fait, il faut s'exercer pour pouvoir prendre la parole en public. Ce n'est certainement pas une mince affaire.
  1. il y a 4 semaines
  2. Forum
  3. # 8
Réponse acceptée Pending Moderation
Un aspirant spirituel qui est devenu maître dans l'art de se concentrer , je doute qu'il puisse se laisser deconcentrer par la peur ou le public ou ses propres emotions.
Car les emotions incontrolées sont souvent un frein à la prise de parole et à une bonne communication.

La concentration fait passer la conscience d'un psychisme passif ou negatif à un psychisme positif conscient.

Dans le psychisme positif , l'Esprit devient progressivement maître de ses vehicules et du corps du desir.

Bien à vous
  1. il y a 3 semaines
  2. Forum
  3. # 9
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.