1. Sphinx
  2. Partages
  3. dimanche 15 décembre 2019
  4.  S'abonner via e-mail
Bonjour ,

Un exercice spirituel que je trouve très rosicrucien , c'est d'apprendre à être présent dans l'instant.
Ce que les anglais appellent 'mindfulness'.

Les avantages :

- Être présent dans l'instant demande un certain niveau de concentration et implique notre volonté.
Cet effort soutenu de concentration pour rester dans l'instant présent nous rend plus conscient de nous même et de notre environnement.
Etre présent améliore par ailleurs la mémoire.
On oublie très souvent parce qu'on est pas présent , on a l'esprit ailleurs.
Le développement de la conscience et de la mémoire agissent positivement sur l'éther réflecteur.

- Être présent dans l'instant développe aussi nos sens et notre perception, la vue, l'ouïe , l'odorat , le toucher , le goût.
Cela inclut donc l'exercice de l'observation préconisé par Max Heindel.
Tout ce qui développe notre perception sensorielle agit sur l'éther lumière.

- En étant présent , on est certainement enclin à commettre moins d'erreurs qui sont très souvent dûes au fait que nous sommes plus ou moins inconscient .
On développe donc progressivement la pensée juste , le sentiment juste et l'action juste.

Ainsi en apprenant à être présent , on contribue grandement à la construction du corps de l'âme constitué des deux éthers supérieurs.(lumière et réflecteur).

Bien à vous.
Sphinx
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à tous,

Merci Christian pour ton analyse et à Pascale pour sa magnifique formule.
Ça permet effectivement d'enrichir l'echange.

Max Heindel nous exhorte bel et bien à l'observation.

Si vous consulter la onzième conference sur le christianisme des Rose-Croix intitulée: "Vue et pénétration spirituelle" , il dit ceci , je cite:

"L'OBSERVATION est l'emploi de nos sens comme moyens d'obtenir des informations sur les phénomènes qui nous entourent. L'observation et l'action produisent l'âme consciente.
Il est de la plus grande importance pour notre développement que nous observions avec précisions les vues et scènes autour de nous, sinon les images de notre mémoire consciente ne correspondront pas avec les enregistrements automatiques du subconscient. Le rythme et l'harmonie du corps dense sont troublés en proportion de l'inexactitude de nos observations pendant la journée. Nos activités pendant le sommeil rétablissent partiellement l'harmonie. Mais les vibrations discordantes renouvelées de jour en jour et d'année en année, sont un des causes qui graduellement durcissent et détruisent notre organisme; celui-ci finit par devenir impropre à l'usage de l'esprit, lequel doit l'abandonner pour avoir une autre occasion de développement dans un corps nouveau et meilleur. Dans la proportion même où nous apprendrons à observer avec précision, nous gagnerons santé et longévité, et nous aurons besoin de moins de repos et de sommeil. Ceci est un fait important, comme nous le verrons plus loin."

Alors comment peut-on observer avec précision si on est tout le temps entrain de rêver .
L' Esprit est ailleurs et si l'Esprit est ailleurs , on est pas présent et si on est pas présent , on ne peut observer avec précision.

La pleine conscience va juste un peu au delà parceque cela inclu non pas uniquement la vue , mais aussi l'ouie , l'odorat , le gouter , le toucher .
Je crois que c'est l'esprit que Max heindel voulait vehiculer en parlant de l'observation.
Puisque l'Ame a 5 aspects , les 5 branches de l'étoile , les 5 sens.
Et l'Ame devient consciente au travers des 5 sens. Ce sont on pourrait dire ses fénêtres sur le monde extérieur mais aussi interieur.

La pleine conscience a une portée plus grande qu'il est difficile de détailler entièrement mais la citation de Max Heindel nous fournit déjà beaucoup d'éléments.
Et comme Pascale dit , le passé est derriere nous, le futur est hypothetique , tout ce dont on dispose c'est l'instant présent. D'ailleurs on nous parle d'apprendre à rechercher la "présence divine". Cette présence ne peut être que dans le présent.
La recherche de la divinité n'est pas un voyage linéaire dans le passé ou dans le futur , c'est un voyage dans les profondeurs de l'instant présent.

Le Royaume des cieux est au dedans de vous.

Bien à vous,
Sphinx
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Ne cherchons pas à être heureux, cherchons à être présents !
Et n'oublions pas : hier, c'est de l'histoire, demain, c'est un mystère, aujourd'hui c'est un cadeau ( présent ) !

Amitiés à tous,
Pascale
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
Max Heindel explique que l'âme consciente se forme par l'assimilation des actions justes. Il ne dit pas que c'est par l'observation consciente du monde.
Nous avons eu une période de notre évolution où nos efforts allaient vers la construction de notre corps et le fonctionnement de notre métabolisme. Par répétition, le fonctionnement de toutes ces fonctions est devenu inconscient, et tant mieux, ce qui nous laisse du temps pour faire des choses à l'extérieur de nous même.
Je ne crois pas avoir à me focaliser à nouveau sur mon métabolisme. Comme je ne pense pas devoir me focaliser chaque jour sur comment je passe les vitesses de ma voiture, ni sur le paysage que je vois dans mes trajets routiniers.
Une concentration profonde par contre, modifie le métabolisme, et laisse un vide quand elle s'arrête. Il est alors facile et naturel de pratiquer l'exercice que vous décrivez.
Vous iriez dire à un prisonnier de devenir conscient au quotidien et continuellement de sa cellule? Je pense que dans ses mondes intérieurs, il y a mieux à faire. C'est pareil dans ma vie, j'ai souvent l'impression d'être dans une cellule et qu'il y a mieux à faire dans mes mondes intérieurs. Et souvent, c'est là que je trouve comment améliorer la cellule.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à tous,

Merci à Alain pour ton témoignage et à Pascale pour la présentation plus en détail de la pratique de la pleine conscience ou mindfulness.
Cela nous donne effectivement une vue plus pratique de la chose.

C'est en définitive une démarche d'exploration intérieure.
Le "connais-toi toi même".
On a une illusion de connaissance de soi mais par certaines pratiques comme la pleine conscience , on se rend compte qu'il y'a tout un univers intérieur à découvrir.
C'est à chacun d'opérer sa propre démarche de connaissance de soi.

Nous sommes gérés au quotidien en mode automatique par notre inconscient et notre subconscient.
Et notre partie consciente est très reduite.

C'est donc en définitive un combat du petit David (la conscience) contre Goliath (l'inconscient) qui déterminera l'évolution ou la perte progressive de notre conscience.

Il faut au final rendre l'inconscient , conscient.
Il faut une résurrection de la conscience .
La résurrection de la lumière qui vainc les ténèbres de l'inconscient.


Bien à vous,
Sphinx
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 4
Réponse acceptée Pending Moderation
MEDITATION en PLEINE CONSCIENCE
Bonjour Chers Frères !
Voici textes que je distribue à mes " apprenants " pour leur expliquer en quoi consite la mediation en Pleine Conscience.
Je vous les transmets avec plaisir .....



La pleine conscience, ou Mindfulness en Anglais est un état de conscience pendant lequel l'attention est ancrée sur l'instant présent de façon calme, lucide et objective. Nous faisons tous l'expérience de la pleine conscience de temps à autre, le plus souvent de manière furtive: quelques secondes, ou quelques minutes tout au plus, lorsque nous sommes à la fois concentrés et relaxés: en observant un feu de cheminée, ou pendant une promenade en pleine nature par exemple.
La méditation permet de développer cet état de pleine conscience. Elle entraîne l'esprit à se libérer du flot de pensées pour se concentrer sur le moment présent plus longtemps et plus profondément. Les bienfaits sont tels que la méditation en pleine conscience est de plus en plus utilisée de façon clinique pour soigner toutes sortes de maladies, et notamment celles liées au stress. Mais de manière générale, tous ceux qui la pratiquent ressentent un calme mental et un meilleur contrôle de leurs émotions, pendant la méditation, mais aussi dans leur vie quotidienne.




Apprendre à méditer en pleine conscience pour réussir à calmer le mental et à gérer les émotions (stress, peur, tristesse, colère…) pour faire face à la vie avec plus de sérénité et de joie.
 
 
La méditation de pleine conscience, réduit le stress, favorise le calme et développe la patience, l’énergie et la concentration. Elle nous permet d’apprendre à contrôler notre esprit, à maîtriser nos émotions pour être plus sereins et confiants dans la vie. Elle nous permet donc de mieux faire face à la souffrance et d’être plus heureux.
 
En pratiquant la méditation, nous cultivons la pleine conscience qui nous permet de vivre l’instant présent harmonieusement et plus efficacement, car le plus souvent notre esprit est emporté par une multitude de pensées et nous sommes distraits, dispersés et confus ce qui rend la pleine conscience et la clarté d’esprit impossibles.
 
 
En effet, un esprit sans concentration est comme un singe sautant de branches en branches ou comme un papillon allant d’une fleur à une autre. Il est instable, désordonné, égocentrique, souvent absent ou occupé par son bavardage intérieur.
 
 
Méditer, c’est être pleinement conscient, attentif et présent à tout ce qui surgit en soi et autour de soi, d’un instant à l’autre, à tout ce que nous pensons, entendons, voyons, sentons et ressentons. Notre esprit est alors clair, lucide, nos jugements sont justes, nous pouvons faire des choix, prendre des décisions et agir efficacement, et mieux comprendre la réalité.
 
 
La méditation de pleine conscience, nous rend plus souple, tolérant, et sage. Elle ouvre notre cœur et développe les qualités d’amour, de bienveillance, de compassion, et elle nous fait voir le monde avec un regard nouveau, donnant un tout autre parfum à notre existence pour plus de bonheur.
 

Méditer ne consiste pas à faire  le vide dans votre esprit en étant dans la posture assise.
Il s’agit de faire une pause en étant présent,  le but de la pratique de la  méditation étant la maîtrise, la discipline et l’entraînement de votre esprit. 
Méditer,  c’est oser prendre le temps  de vivre un  moment privilégié de présence de contact avec vous-même.
C’est devenir conscient de la Vie qui vous anime. C’est recontacter votre force intérieure et permettre au potentiel en vous de pouvoir d’exprimer.
Vous devez  faire la différence entre les exercices, les pratiques de méditation et l’état de méditation. Dans  l’exercice de méditation,vous utilisez un support de concentration sur lequel vous allez porter votre attention pendant un certain temps. C’est l’objet de votre méditation: prendre conscience du corps, suivre votre respiration, accueillir les sons ambiants, observer vos pensées, visualiser, entrer en communion avec un élément de la nature,  marcher consciemment, etc. Il n’est nullement nécessaire que vous pratiquiez toutes ces formes de méditation. Vous choisirez les formes de méditation qui vous correspondent. Ceci est  un entraînement  vous permettant de vous rapprocher de l’état de méditation.
L’état de méditation est un état intérieur d’ouverture, d’accueil et de présence à l’instant présent. C’est un océan calme et très profond. C’est un immense réservoir d’énergie, de  force intérieure, une communion et un amour pour  tout ce qui est. C’est être en contact avec votre   essence et votre nature réelle indestructible,


Quels sont les bienfaits de la méditation?
Aujourd’hui, grâce aux recherches scientifiques,  les bienfaits de la méditation sont de plus en plus reconnus. Les études montrent que la méditation a des effets physiologiques  et psychologiques.
La méditation aide à mieux gérer le stress, a une influence positive sur le système immunitaire, est bénéfique pour l’hypertension, aide à améliorer le sommeil et à lutter contre l’insomnie
La méditation aide à prévenir l’épuisement professionnel (burn-out), la dépression ou les rechutes dépressives. Elle favorise la créativité et  le développement des capacités d’attention et  de  concentration. Si certaines situations deviennent source de tensions mentales ou émotionnelles, méditer permet de prendre du recul, de voir plus clair, d’être moins réactif;  ainsi vous trouvez des solutions adaptées  aux situations rencontrées  et vous êtes plus disponible  aux autres.Tous les moments sont bons pour méditer:
-Le matin avant le lever du soleil ou  après le réveil. À ce moment le corps et l’esprit sont revigorés par le sommeil et  plus libres de tout souci ou imprégnation négative. Cela permet aussi de donner un ton positif à la journée qui s’annonce.
-Le soir avant de vous coucher. Cela peut être  une excellente préparation au sommeil permettant à l’esprit de s’apaiser et favorisant ainsi un sommeil plus réparateur.
-En rentrant du travail. Cela permet de vous accorder un peu de temps.
-Et si vous êtes ailleurs qu’à la maison.
Durant les heures de repas ou de pauses au travail lorsque le milieu s’y prête.
À n’importe quel moment. Même si  l’environnement et  les conditions  ne sont  pas idéaux, cela permet  cependant  d’avoir un précieux  moment  de  retour  vers soi  ou tout simplement  d’être présent à ce que vous faites.


Où puis-je méditer?
Peu importe où vous êtes, vous pouvez méditer.
Si vous  méditez à la maison, vous pouvez choisir d’aménager un endroit  (si les conditions le permettent) consacré à la méditation. Cet endroit diminuera le risque de distractions, il vous invitera à y revenir puisqu’Il sera associé à la méditation et que vous y  aurez créé une atmosphère propice à la méditation. Il pourra aussi vous servir de rappel sur l’importance de prendre le temps de vous arrêter. Assurez-vous alors que la pièce soit aérée et convenablement chauffée, dans un endroit calme éloigné des axes les plus fréquentés de la maison, à l’écart du bruit si possible. Mais ce n’est pas une condition essentielle d’avoir un lieu consacré à la méditation.
Combien de temps doit durer l’exercice de méditation ?
La régularité est la clé de la réussite. Si par exemple vous voulez apprendre à nager, un minimum de temps (quantité), bien entendu, sera nécessaire chaque fois que vous irez à la piscine, mais c’est le fait d’y retourner régulièrement qui sera la clé de la réussite.

Quelles sont les difficultés s’opposant à la méditation ?
Une des difficultés qui fait obstacle à la méditation, ce sont les pensées, les associations d’idées. Il existe un malentendu qui consiste à croire qu’il faille entrer en lutte contre ces  pensées. Au contraire, lorsque vous prenez conscience d’une pensée distrayante, acceptez le fait d’avoir été distrait et revenez ensuite sur l’objet de votre méditation.
Une autre difficulté est la difficulté de s’arrêter. «Je n’ai pas le temps» me direz-vous! Les études le démontrent. Les moments de pause ne sont pas des pertes de temps; ils sont nécessaires pour notre équilibre mental. Pratiquer la méditation quelques minutes par jour suffit à induire des changements profonds.
Quels sont les pièges à éviter lorsqu’on médite?
N’utilisez pas la méditation comme un somnifère pour simplement vous apaiser et oublier de faire face à vos responsabilités. La méditation n’exclut pas l’action et vous invite à vous ancrer dans le quotidien. Ne  recherchez pas d’expériences extra-sensorielles. N’adoptez pas une attitude de performance. Il n’y a rien à prouver.  Il n’y a pas de bonnes méditations réussies ou de mauvaises méditations ratées. Ne faites pas de la méditation une compétition contre vous-même. Soyez bienveillant envers vous-même.  N’installez pas  une aura de gravité et de sérieux autour de la méditation.
Quelques conseils avant de méditer
Précisez l’intention qui vous  motive à méditer. Ouvrez-vous à ce qui est dans le moment présent et ne  renoncez pas à la vie. Célébrez la Vie. Pratiquez sans avoir d’attentes. Soyez patient et persévérant. Faites confiance aux techniques de méditation. Intégrez la méditation aux autres aspects de l’existence. Considérez que la méditation est une pratique qui vous aide à vous accepter tel que vous êtes   et  à vous ouvrir aux autres… N’oubliez  pas   que nous sommes tous des débutants.
 
Et que les Roses ..... amitié,

Pascale
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 5
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci pour cet intéressante publication et pour les échanges qui en ont résulté. Suite une dépression (qualifiée de majeur par le monde médical) que j'ai vécue en 2015, j'ai appris qu'à l'hôpital où j'avais été hospitalisé, était proposé le cursus de 8 semaines, à raison de 2h par semaine, pour apprendre à pratiquer la méditation de pleine conscience. C'est ce que j'ai fait en 2016, et je dois reconnaitre que cela m'a aidé et m'aide encore. Il ne nous est pas demandé de "rester en permanence" dans l'instant présent (ceux qui y parviennent, tant mieux pour eux) mais de réserver quelques minutes par jour à cette méditation. Le scan corporel est un bon outil. Il s'agit de se concentrer sur sa respiration, sans chercher à la modifier, puis de se concentrer sur notre corps physique en partant des orteils pour remonter lentement le long du corps jusqu'au crâne. Au début, on se concentre sur une jambe, puis sur l'autre, sur un bras puis sur l'autre puis du bas ventre jusqu'au crâne, mais maintenant, je parviens pratiquement à faire comme un scanner médical, en remontant lentement sur l'ensemble du corps. Pendant ce temps là, on ne pense pas à grand chose d'autre mais si c'est le cas, il est bien recommandé, non pas de se juger négativement mais, au contraire, de se féliciter d'avoir réalisé que nos pensées nous avaient éloignés de notre action présente et d'y revenir autant de fois que nécessaire.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 6
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à tous,

Merci à Pascale pour son apport.
Je crois Christian que tu as un témoignage de première main de Pascale.
Et qu'il y'a même des effets bénéfiques sur la santé.

C'est un outil certain pour le développement de la conscience.

Max Heindel nous dit qu'on est passé de la conscience divine au commencement d'un jour de manifestation à l'inconscience avec la plongée dans la matière. Et que de l'inconscience , on doit s'elever vers l'omniscience divine.

Je crois que comme il y'a un somnambulisme de nuit , il y'a aussi un 'somnambulisme' de jour.

Le somnambule qui se lève de son lit, va à la cuisine , prépare , mange et va se rendormir est en beaucoup de points très semblable à ce qui se passe dans la vie quotidienne.

Le somnambule n'a pas son esprit présent, il est dans un état de rêve ou de transe, ce qui fait qu'il ne se souvient pas du repas qu'il a pris dans la nuit.

Dans la journée aussi , on est dans un état similaire où on rêvasse , on est plongé dans notre imaginaire, nos projets etc.. et on perd de vue l'instant présent.
On fait ce que les anglais appellent 'daydreaming' , 'rêver en journée'.
Et comme le somnambule , on ne se rappelle pas véritablement des moindres détails de la journée. Notre mémoire est poreuse .

Être présent dans l'instant ne signifie pas seulement d'être conscient de notre environnement mais aussi de notre monde intérieur , nos pensées , émotions , désirs , actions.

Tous les messages spirituelles convergent pour nous inviter à un éveil de la conscience, à un réveil ; afin de nous sortir de notre état de semi-rêve quotidien.


Bien à vous ,
Sphinx
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 7
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour à vous tous !
Je pratique et j'enseigne cette forme de méditation ( en pleine conscience ) et je confirme que cet entrainement correspond tout à fait à nos enseignements rosicruciens.
Nous obtenons une plus grande conscience de ce que nous sommes, de ce que les autres sont et aussi des résultats incroyables ( sic ) sur l'amélioration de la santé, etc ..

Je vous conseille de lire ou d'écouter sur You tube les conférences, méditations et livres audios de Eckart Tollé, et pourquoi pas de lire quelques uns de ses ouvrages. C'est une merveille qui va dans le sens de nos enseignements, à consommer sans modération.

Et que les roses ....
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 8
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci Sphinx pour ce rappel. Il me semble que le maître qui a porté cet enseignement le plus loin était Krisnamurti, en invitant même à ne pas cultiver la mémoire.
L'observation du quotidien implique que nous n'ayons pas de projet à construire, de désir d'évolution, sinon, je me demande s'il n'est pas préférable de s'absorber dans nos pensées.
Observer le quotidien, implique que nous ayons lâcher tous désirs, toute envie de construction. Nous sommes satisfait de ce qui vient. Encore une fois, c'est un exercice bien difficile pour moi, qui a toujours une création, une élaboration en tête...
Je me concentre sur ce que font mes élèves en cours, mais quand je sens qu'ils ne sont pas prêt à recevoir mes conseils, je me retranche dans mon monde de pensées, il vaut mieux pour eux....(rire)
Je vous admire d'être capable de lâcher les désirs à ce point, de se nourrir du quotidien, tel qu'il se présente. C'est sûrement une grande sagesse, à moins qu'il n'y ait deux chemins. Celui des enfants de Seth et celui des enfants de Caïn (je sais plus si c'est ce nom là...)
  1. il y a plus d'un mois
  2. Partages
  3. # 9
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.