1. fredov
  2. Forum
  3. mercredi 20 janvier 2021
  4.  S'abonner via e-mail
Bonjour à toutes et à tous,

Meilleurs vœux tout d'abord pour 2021, il est encore temps!
Je vous partage cet article des "Rays from the Rose Cross", octobre 1944, traduit par votre serviteur (merci donc de votre indulgence) aidé par les outils d'aujourd'hui.
Article intéressant, on oppose souvent aux réminiscences de vies passées, le fait que tout le monde se découvre César ou Cléopâtre... Un article qui casse le mythe!
La conclusion apportée par l'auteur me semble intéressante... A vos réactions!
Pièces jointes
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour fredov,

Oui l'homme par essence est dans la plupart des cas dans un état psychique negatif.

Même nos pensées sont la plupart du temps inconscientes et sont des phenomènes qui s'imposent a la conscience.

Il est dit en psychologie que l'homme possède environ 60000 à 70000 pensées par jour.

Par ailleurs les philosophes nous rappelent que l'homme ne pense pas mais il est pensé.

Et donc ces reminescences qui apparaissent à notre conscience sans invitation , on peut effectivement les considerer ou pas.

Cela ne fait aucune difference puisqu'au final ce sont des phénomenes qui echappent à notre contrôle.

Encore qu'il faut prier pour que ces reminescences ou images ne nous plongent dans un film d'horreur permanent.

Ce serait donc un enfer quotidien.
Et certaines personnes pourraient perdre leur équilibre mental et psychologique.

C'est pourquoi Max Heindel a toujours insisté sur un developpement psychique positive dans lequel c'est l'aspirant spirituel qui en toute liberté decide d'évoquer tel ou tel chapitre des archives du passé à des fins d'investigation spirituelles.

Bien à vous!
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 1
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Sphinx,

Nous sommes bien d'accord! Aujourd'hui, nous voyons comme au travers d'un verre fumé...
Mais parce qu'il faut bien commencer par ce que l'on a, je pense qu'essayer de discerner ce qui se cache derrière, par exemple, les expériences de synchronicités ou de réminiscences, peut aider à acquérir ces capacités que vous évoquez... Ces expériences sont trop fortes, trop intimes et trop "vitales", pour ne pas tenter de les comprendre. Mais je vous rejoins, elles constituent plus des "effets", les causes nous restant cachées à première vue...

Bien à vous,
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 2
Réponse acceptée Pending Moderation
@fredov

Oui le chemin vers la pleine conscience est assez long.
Comme Max Heindel dit , il s'agit d'aller de l'inconscience à l'omniscience.

Et entre ces deux , il y'a tout un long voyage.

Ainsi tant que l'on sera en route vers l'omniscience , il y'aura toujours une part d'inconscience et donc une part de phenomènes qui nous échappent et dans une certaine mesure on pourra parler d'intuition , de synchronicités etc..

Mais contrairement au médium qui se complaît et se rejouit dans ces phenomènes qu'il ne contrôle pas , l'aspirant spirituel cherche plutot à en devenir maître , à en faire une science et à les mettre sous le contrôle de sa volonté . De cette façon il passe progressivement de l'inconscience vers de plus en plus de conscience.
D'ailleurs dans le mot conscience , il y'a le mot science et donc connaissance.

Si vous voulez construire votre maison , vous n'allez pas demander à quelqu'un sans qualifications et sans connaissances de venir le faire en utilisant simplement son intuition.

Vous allez vous en referez à un architecte qui a developpé la science et le savoir-faire necessaire.

Si vous avez une panne de voiture , vous n'allez pas demander à quelqu'un d'utiliser son intuition pour vous aider mais plutot vous consulterez un mécanicien qui possède la science et la connaissance adéquate.

Il en est de même pour les mondes invisibles. Certains s'y connectent de manière sporadique par intuition, vision ou revelation pour se guider , parfois ça marche et parfois on se plante complètement.

Il est donc important de developper les capacités qui nous permettent d'acceder de manière consciente à ces mondes supérieures et ainsi d'en obtenir la connaissance directe.

Ainsi on saura qu'un danger arrive non pas par vague intuition mais parcequ'on l'aura capter de manière consciente depuis les mondes invisibles et prendre ainsi les précautions nécéssaires.

A ce moment on ne parlera plus de synchronicités ou de chance etc.. mais de science et de connaissance.

Bien à vous!
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 3
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Si je peux ajouter un peu d'expérience personnelle, je pense que l'on peut rapprocher cela, un peu, de la lecture des "synchronicités" qui arrivent dans notre vie. Certaines, si nous suivons ce qu'elles semblent indiquer, nous poussent indéniablement vers un chemin de vie plus "vrai", rempli de sens, quelquefois de joie, mais qui en tout cas vient ajouter quelque chose de positif à notre âme. D'autres fois, les suivre nous amène manifestement dans des impasses, même si au final l'expérience acquise alors n'est jamais perdue...
Comment discerner alors ce qui se présente, véritable synchronicité venue "d'en haut", intuition de notre Moi Supérieur, ou projection de notre inconscient, avec en plus le "filtre" de notre propre intellect et de nos désirs qui viennent "brouiller" la piste...
J'ai parfois trouvé quelques lumières dans les exercices de Saint Ignace pour ce discernement.
Fraternellement,
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 4
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci de votre réponse. Je veux bien vous croire, cela me parait logique.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 5
Réponse acceptée Pending Moderation
@Christian

Oui c'est une bataille constante de la volonté contre les rêveries de tout genre.

Et donc les exercices de concentration et de retrospection.

Mais aussi une vigilance constante et ardue pendant toute la journée.

Il faut apprendre à être présent dans l'instant présent.

Hors ceci est une tâche herculéenne surtout si on est du genre qui se laisse facilement emporter dans notre imaginaire et les rêveries de tout genre.

On peut même avoir des images ou des inspirations de nature spirituelle etc.. Nous avons des mediums qui écrivent des livres ésotériques sous l'effet de ces images qui pénetrent leur conscience de manière involontaire et le danger c'est de se croire choisi ou inspiré de Dieu etc..

C'est pourquoi il sera difficile de changer ce type de personnes et je crois que c'est l'une des raisons pour lesquelles Heindel a proscrit aux médiums d'adhérer à l'Association Rosicrucienne.

Et donc c'est une bataille de chaque millième de secondes entre la conscience et l'hypnose de l'inconscient.

Bien à vous
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 6
Réponse acceptée Pending Moderation
Vous avez fait comment pour arriver à un développement positif?
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 7
Réponse acceptée Pending Moderation
@Christian

Oui le but du developpement spirituel est de mettre toutes nos facultés sous le contrôle de la volonté.

Avoir des images qui apparaissent à notre vision de manière sporadique n'est pas different de quelqu'un dont la main ou le pied bouge sans que cela ne soit sous le controle de sa volonté.

C'est encore plus étrange si on commence à se rejouir que nos mains bougent toutes seules et y prendre plaisir.

Et donc pareillement quand la glande pituitaire et la glande pinéale nous envoient des images de manière involontaire , cela nous plonge dans une forme de developpement psychique negatif à l'instar des mediums et nous exposent à la possibilité d'être sous l'influence d'un esprit contrôle.

Ce qui pose un grand danger pour l'évolution spirituelle de l'aspirant.

Et donc un grand effort doit être exercé de manière constante pour progressivement à entreprendre un developpement spirituel positif.

Bien à vous
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 8
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour Sphinx,
Qu'elle chance d'y voir aussi clair.
Il se passe chez moi le phénomène inverse. Plus les mois passent et plus je ne m'y retrouve plus entre rêves, visions, vibrations, vies antérieurs, prophéties... Tout me semble être la même chose. L'illusion.
Et je me permet de moins en moins d'essayer de stopper quoi que se soit dans l'espoir de passer de la négativité à la positivité. Après tout, s'il s'agit d'un travail de guérison, il serait dommage de le stopper.
Non, je me dit que l'erreur est de prêter attention à ce monde des images. il y a quelque chose de plus fort et de plus de valeur que tout cela.
Ce que l'on pense.
C'est tellement plus direct...
Et si on développe se fort intérieur, cette faculté de savoir apriori, alors oui, pourquoi pas que cette certitude appelle les images correspondantes. Mais l'inverse, ne serais-ce pas encore de la négativité?
Désolé, c'est juste des hypothèses, et si pour vous les choses sont aussi simple que vous le dîtes, alors, super, c'est que pour moi c'est spécialement compliqué, alors...
Bien à vous.
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 9
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci pour l'article,

La reminescense des vies passées n'est pas differente de la reminescence de ce qu'on a consommé hier soir au diner.

En d'autres termes ce n'est qu'un exercice d'activation et de reactivation de la mémoire et qui se developpe par l'entrainement ésoterique.

Avoir des images qui nous viennent sous forme de flash etc.. et de manière involontaire et non controlée traduit encore d'un developpement psychique négatif s'assimilant à l'état de médium dont il faut se prémunir.

Par ailleurs l'accès conscient et volontaire à nos 'archives' personnelles ou du monde relève donc du developpement positif.

Et pour ce qui concerne de garder les experiences personnelles secrètes , je crois que cette recommendation s'applique à une autre époque.

Il y'avait une époque où les rosicruciens , les ésotéristes etc.. étaient persécutés , ce qui a forcé les alchimistes par exemple à voiler leur enseignement sous forme de langage symbolique.

Aujourdhui , ce n'est plus le cas et avec la revolution technologique , l'internet qui permet à l'humanité de partager les experiences respectives et collectives , et donc de booster le developpement spirituel de notre vague de vie.

Et je crois que Max Heindel a donné le ton et démontrer son altruisme en rendant les enseignements accessibles au plus grand public faisant de lui un Initié et un messager de l'Ordre des Rose-Croix .

Bien à vous!
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 10
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonsoir Christian,

Je suis bien d'accord, discerner entre "ce que l'on voit et ce que l'on sait en son for intérieur" est probablement l'une des clés pour aborder ces sujets sans trop de risque... Pas toujours facile!

Je pense que cela s'applique également à nos expériences, à garder secrètes ou pas... J'abonde dans le sens décrit: les divulguer sans discernement est contre-productif. Elles perdent effectivement de leur caractère sacré pour nous. Les réactions des autres ouvrent par ailleurs souvent la porte au doute... Et puis, quel chance pour l'orgueil si l'on divulgue des choses un tant soit peu sortant de l'ordinaire...
Après, si notre intuition nous enseigne de manière irréfutable (mais comment en être certain...) quoi en faire, pour le bien du plus grand nombre, comment refuser? "A ceux qui ont beaucoup reçu...".

Sur le sujet des Rays, peut-être est-il pertinent de préciser que l'on peut les trouver sur rosanista.tripod.com.
En traduire quelques uns peut être un beau projet, les articles individuellement ne sont pas bien longs... Nécessité de choisir peut-être des sujets à traduire en priorité? Le catalogue est vaste...

Merci en tout cas de ces belles réactions ;) !
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 11
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci pour cet article !

Il ne mentionne pas que nous pouvons entrer en contact avec des défunts qui ont un panorama à eux, que nous pouvons prendre pour le notre.
Et il ne parle pas non plus du fait qu'il peut nous arriver de nous voir dans les personnages et dans le passage de l'histoire que nous pourrions avoir un peu trop facilement tendance à juger. Prendre sur soi les fautes d'un autre comme les siennes, et parvenir à se pardonner, revient à un processus de pardon à l'humanité.

N'oublions pas non plus qu'un disciple peut être amener à faire sa part de nettoyage des éthers, du karma collectif. Que le travail de guérison peut nous amener à prendre sur nous la charge émotionnelle d'un autre.

Ce qui importe, il me semble, c'est que ces expériences nous permettent de développer une plus large compréhension du monde et la capacité du pardon.

J'ai pour ma part vu milles et une choses, mais très peu de ce que je soupçonne dans mon fort intérieur.
Qu'est ce qui est le plus important, ce que l'on est amené à voir? ou ce que l'on sait en son fort intérieur?
Le fait de voir des images est-il supérieur au fait de penser ce que l'on pressent?
Qu'est-ce que l'intuition, une capacité négative à voir des images, ou une capacité positive à savoir ce qui est ?

Pour ce qui est de garder les choses secrètes, bien longtemps j'ai cru qu'on pouvait parler. Oui, on le peut, mais il faut prendre conscience qu'alors on sacrifie quelque chose de sacré.
J'ai parlé de mon trésor secret, je l'ai sacrifié pour rien, et il a perdu son caractère sacré que je vais avoir du mal à retrouver.

LE SECRET
LE SACRE
LE SACRIFICE

C'est super votre initiative d'avoir traduit cet article !
Je pense que vous ouvrez là une voie que l'on ferait bien de suivre...
  1. il y a plus d'un mois
  2. Forum
  3. # 12
  • Page :
  • 1


Il n’y a encore aucune réponse faite pour cette discussion.
Cependant, vous n'êtes pas autorisé à répondre à ce message.